Technique

La technique

Le plus simple : sans suivi des étoiles, bien adapté pour des focales assez courtes (<50mm).

Il faut un trépied et faire des poses de quelques secondes à plusieurs dizaines de secondes (ouvert au maximum, ISO 800 à 6400).

La durée dépendra de la focale afin d’éviter le filé d’étoiles (sauf si c’est l’effet recherché).

Moins simple : avec suivi des étoiles, il faut une petite monture équatoriale (exemple : skywatcher adventurer).

On peut alors faire des poses de plusieurs minutes.

Technique obligatoire pour de grandes focales, on peut alors photographier les galaxies, les nébuleuses et amas d’étoiles avec des tas de détails.

Dans tous les cas, il faut prendre plusieurs photos et les empiler avec des logiciels spécifiques.

Cette opération permet de réduire le bruit numérique inévitable lorsqu’on travaille avec des grandeurs ISO.

Pour commencer, le logiciel Sequator (gratuit) fait ce genre d’opérations de manière quasi automatique.